Pour Maman

Tout savoir au sujet du collant de contention

collant de contention
écrit par Monica

Le port d’un collant de contention est prescrit par un médecin ou un phlébologue pour la prévention et le traitement des atteintes corollaires à l’insuffisance veineuse comme les varices, les phlébites, les thromboses veineuses, etc. Ce dispositif médical de compression favorise le retour veineux, c’est-à-dire la circulation du sang des pieds vers le cœur. Qu’il s’agisse de bas, de chaussettes ou de collants de contention, ils doivent être choisis selon plusieurs critères comme la taille et la classe de compression pour un résultat et un confort optimaux.

Comment choisir votre collant de contention ?

Pour une compression efficace, vous devez bien choisir votre collant de contention. Il doit impérativement être de la classe qui correspond à vos besoins en contention.

Pour quelle classe de contention opter ?

Vous trouverez sur le marché de la compression médicale, 3 ou 4 classes de contention, dans les principales marques : Sigvaris, Thuane ou Gibaud. La classe 1 exerce la pression la plus faible, la 4 la plus importante. Le choix de l’intensité de la compression va dépendre de votre problématique de santé ainsi que de votre niveau d’activité physique (personne encore active ou alitée). Le collant de classe 1 est recommandé dans les cas de station débout ou assise prolongées. Il soulage les sensations de jambes lourdes. Il a surtout un rôle de prévention des varices et des phlébites. Les bas et collants de classe 2 sont les plus fréquemment prescrits. Ils sont destinés aux personnes qui présentent des varices et aux femmes enceintes. La pression exercée dans les membres inférieurs est moyenne. La classe 3 ou forte pression est prescrite aux personnes qui ont déjà souffert de thromboses veineuses et à celles qui connaissent une phase aigüe de phlébites. Les varices sont très apparentes et ont une épaisseur supérieure à 3 mm. La classe 4 s’adresse spécifiquement aux patients atteints de troubles trophiques ou de lymphoedème.

Quelle matière choisir ?

En fonction de votre recherche de confort et de la saison, vous aurez le choix entre des collants, bas ou chaussettes de contention fabriqués dans différentes matières comme la microfibre, la laine ou le coton. Les collants de contention aujourd’hui sont plus stylés qu’auparavant. Certains modèles présentent des mailles fantaisies.

Attention à la taille de votre collant

Pour votre confort et la performance de la contention, votre collant doit être parfaitement adapté à votre taille. Prenez soigneusement vos mesures. Référez-vous aux tableaux de tailles fournis par chaque marque.

Remboursement de mon collant de contention

Si vous disposez d’une prescription médicale, l’achat de votre dispositif médical de compression : bas, chaussettes ou collants de contention, vous sera remboursé par la Sécurité Sociale à hauteur de 65 %. Votre mutuelle prendra en charge partiellement ou totalement les 35 % restant.

A propose de l'auteur

Monica

Votre commentaire ici