Pour Bébé

Cododo : comment faire avec bébé ?

cododo
écrit par Monica

Vrai bénéfice pour l’enfant ou simple effet de mode ? Le cododo s’est imposé ces derniers temps comme un vrai sujet de société interrogeant nos habitudes éducatives occidentales. Mais en quoi consiste réellement cette pratique ? Comment la mettre en place en toute sécurité ? Quels bénéfices apporte-t-elle ?

 

Petite histoire du cododo

 

Largement répandue en Chine, mais aussi au Japon, en Afrique et dans les pays scandinaves, cette pratique est beaucoup décriée chez nous. Pourtant elle était encore monnaie courante il y a à peine 150 ans pour des raisons pratiques et économiques. En effet, à l’époque le groupe familial dormait ensemble pour des raisons comme le maintien de la chaleur, mais aussi pour répondre au manque de place. Par la suite, l’Église, mais aussi la psychanalyse et la médecine ont commencé à avoir une influence grandissante sur l’organisation de la vie de famille et à réprouver cette pratique. La science a fait des avancées notamment sur le plan de la transmission des maladies et de l’hygiène et a remis en cause cette proximité parents et nouveau-né. De même l’Église a développé son contrôle sur la sexualité et sacralisé le lit conjugal, elle a trouvé le soutien inattendu de la psychanalyse jusqu’à rendre la sexualité parentale tabou. C’est ainsi que le cododo a disparu petit à petit au profit de l’autonomie du sommeil de l’enfant étant de plus en plus valorisée.

 

En pratique, comment le mettre en place ?

 

En réalité, le cododo se met souvent en place très naturellement. En effet, les tétées nocturnes entraînent de nombreux réveils des parents qui peuvent finir par choisir de faire dormir le nouveau-né près d’eux pour limiter les trajets aller-retour entre la chambre des parents et la chambre du bébé en pleine nuit et ainsi préserver leur sommeil. Néanmoins, des précautions s’imposent pour que le cododo se déroule de la meilleure façon possible et en toute sécurité. Tout d’abord, ne le pratiquez surtout pas si vous ou votre partenaire fumez dans la chambre ni si vous avez consommé de l’alcool ou prenez des somnifères. De plus, il faut que le lit soit assez bas pour qu’en cas de chute le bébé ne tombe pas de trop haut et dans cette optique il est préférable de disposer des oreillers ou un matelas au sol tout contre le lit pour amortir le choc si le bébé tombe du lit quand même. Pour éviter les chutes, il est possible d’opter pour un lit side-car, à savoir un lit d’enfant collé au lit parental avec la barrière abaissée. Pour finir, il est aussi important de surveiller la température de la chambre et de veiller à ce qu’elle ne soit pas surchauffée.

 

Les bienfaits du cododo

 

Si le cododo revient en force dans notre société, c’est en raison des avantages évidents qu’il apporte aussi bien aux parents qu’à l’enfant. En effet, pour les parents c’est la possibilité d’améliorer considérablement leur qualité de sommeil en limitant les réveils nocturnes grâce à la proximité de l’enfant pour l’allaitement. Pour l’enfant, cela va atténuer ses angoisses nocturnes, la présence de ses parents tout proches permettra de le calmer et du coup limitera les crises de larmes qui perturberont son sommeil ainsi que celui de toute la famille. Les nuits se dérouleront de façon plus sereine et tout le monde sera plus reposé.

A propose de l'auteur

Monica

Votre commentaire ici